Comment financez votre formation ?

Afin de développer votre compétence ou de cibler une montée en promotion, il est possible que vous ayez besoin de suivre une formation spécifique. C’est aussi le cas, si vous êtes un chômeur ou une personne qui n’a pas de diplôme, mais qui a envie d’entrer directement dans le monde du travail. Si vous faites partie de ces personnes qui a un besoin de suivre des formations pro, mais que vous ne savez pas comment les financer, voici nos conseils pour éviter de sortir de l’argent de votre poche et suivre la formation qui vous permettra de développer vos compétences.

Les solutions si vous êtes un demandeur d’emploi

Que vous vouliez débuter dans la vie active ou que vous soyez un chômeur, il est parfaitement possible de passer par la case formation avant de se lancer ou de débuter un nouveau poste. Pour y arriver et éviter de dépenser des fortunes en intégrant une formation pro, rendez-vous chez Pôle Emploi. Cette institution dispose d’une équipe de conseillers qui sont en charge d’identifier vos besoins et de vous orientez vers la formation qui vous sera utile si vous choisissez un domaine d’activité quelconque. Ces conseillers vous donneront également, tous les moyens possibles pour vous permettre de faire les bonnes recherches, les bonnes comparaisons d’offres, et de faire le bon choix. Ensuite, quand vous aurez trouvé la formation qui vous semble être indispensable, vous pouvez faire la demande et disposer d’un certain nombre de choix, pour le financement du cursus formatif. Pour les chômeurs à la recherche d’un emploi et qui ont déjà intégré un ou des postes au sein d’une ou plusieurs organisations, ils doivent savoir qu’ils dispose,t d’un compte personnel de formation. Ce compte leur a permis de suivre des formations diverses, mais également, avec les heures cumulées, ils ont doit à des cursus formatifs gratuits. Cependant, la formation que la personne va suivre ne va pas être gratuite en totalité, mais en partie. Ce qui lui permettra d’alléger les frais engagés. Ensuite, il y a aussi la solution de l’ARE. Il s’agit d’une aide pour les personnes qui ont perdu leurs emplois ou qui les ont quittés pour une raison ou pour une autre, et qui veulent réintégrer le monde actif. Cette solution est proposée par Pôle Emploi, et ne concerne que les chômeurs qui sont inscrits au sein de l’institution. Dans ce cas, il pourra également financer une partie de la formation, à travers un système d’indemnisation. Le Conseil Général a aussi les capacités de vous aider dans le financement de cette activité. Cependant, il ne s’assure que de la prise en charge des personnes qui n’ont pas d’allocation chômage. Une dernière solution est l’Agefiph qui est en charge d’octroyer de l’aide aux chercheurs d’emploi en situation de handicap.

Les solutions possibles pour les salariés

Les salariés ont également le droit de bénéficier d’un financement s’ils veulent suivre une formation. Pour les employés en sous contrat CDI, ils devront tout d’abord, avoir une ancienneté de 1 an au sein de la boite et de 2 ans dans la vie active. Dans ce cas, si c’est l’entreprise elle-même qui prévoit dans son programme annuel et dans son budget annuel, une formation de ses salariés, l’employé pourra en jouir sans avoir besoin de débourser le moindre sou. Le cout de cette formation ne sera également pas, défalqué de son salaire. Il est également possible de prendre des quotas de formation au niveau de votre congé individuel de formation ou CIF, avec l’accord du dirigeant de l’entreprise. Il reviendra alors, aux institutions qui gèrent les CIF de vous appuyer dans votre formation, en le finançant en partie. Comme institution que vous pouvez approcher, il y a le Fonds de Gestion du Congé Individuel de Formation (FONGECIF) ou au niveau du Organisme Paritaire Agréé au Titre du CIF (OPACIF). Pour la part prise en charge par ces organismes, concernant les employés qui gagnent plus que le SMIC, ils auront droit jusqu’à 90 % de part venant de l’organisme comme OPACIF. La prise en charge sera totale si le salaire de l’employé ne dépasse pas le SMIC, de ce fait, il est possible de bénéficier d’une aide de 100 %. Pour les salariés en CDD, si vous êtes chômeur, le dirigeant de votre ancienne boite devra s’assurer de vous octroyer l’opportunité d’une formation à travers le CIF-CDD. Autrement, vous pouvez aussi passer par le CIF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *